© 2018 par Ligue pulmonaire genevoise. Créé avec Wix.com

  • Facebook Basic Black

Ligue pulmonaire genevoise

Bd de la Tour 6

CH-1205 Genève

www.lpge.ch

info@lpge.ch

Airia

Exploration respiratoire

c/o Ligue pulmonaire genevoise

www.airia.ch

info@airia.ch

Cancer du poumon

Description sommaire

Le troisième diagnostic de cancer le plus fréquent en Suisse est le cancer du poumon. Plus tôt ce type de cancer est diagnostiqué, plus grandes sont les chances de succès d’une intervention chirurgicale. Le choix du traitement dépend du type et de l’extension des tumeurs. 

 

Au stade débutant, le cancer du poumon provoque rarement des troubles. La plupart du temps, les symptômes à ce stade ne sont pas typiques – de sorte qu’une relation directe entre eux et le cancer du poumon est difficile à établir. 

 

La présence d’un cancer du poumon est souvent détectée par hasard, sur une radiographie lors d’un examen de routine. Différents examens, les procédés modernes d’imagerie médicale et les analyses en laboratoire d’échantillons de tissu confirment le diagnostic. 

 

La cause principale du cancer du poumon est le tabagisme. Toutefois, les non- fumeurs peuvent aussi en être victimes. Dans des cas plus rares, une forte exposition au radon, des polluants comme l’amiante ou d’autres substances chimiques peuvent également déclencher un cancer, le plus souvent dans le cadre d’une exposition professionnelle. 

 

Les trois piliers de la thérapie sont la chimiothérapie, la radiothérapie et l’intervention chirurgicale: le traitement est déterminé en fonction du type et du degré d’avancement du cancer. Les stratégies pour les carcinomes à petites cellules sont différentes de celles pour les carcinomes non à petites cellules et toutes font l’objet d’améliorations continuelles. 

Source: Ligue pulmonaire suisse