© 2018 par Ligue pulmonaire genevoise. Créé avec Wix.com

  • Facebook Basic Black

Ligue pulmonaire genevoise

Bd de la Tour 6

CH-1205 Genève

www.lpge.ch

info@lpge.ch

Airia

Exploration respiratoire

c/o Ligue pulmonaire genevoise

www.airia.ch

info@airia.ch

Apnées du sommeil

Description sommaire

Quiconque ronfle la nuit et se sent épuisé la journée devrait consulter son médecin de famille pour voir s’il s’agit des apnées du sommeil. Les arrêts respiratoires nocturnes et la fatigue diurne peuvent provoquer des accidents, des problèmes familiaux et, à long terme, des maladies cardio-vasculaires. La plupart du temps, un traitement approprié permet de maîtriser rapidement la maladie.

Les symptômes les plus fréquents des apnées du sommeil sont des ronflements et des arrêts respiratoires pendant le sommeil, une fatigue diurne accompagnée de difficultés de concentration et des maux de tête. Lorsqu’on souffre depuis des années d'un syndrome d'apnées du sommeil, on risque de voir surgir de graves problèmes de santé. 

Les ronflements sont-ils ou non sans danger ? Pour le savoir, le médecin procède d’abord à un interrogatoire précis du patient ou de la patiente et effectue un examen physique. Pour poser le diagnostic avec certitude, le médecin procède en outre à des examens du sommeil et à des tests de concentration. 

Les apnées du sommeil touchent environ deux fois plus d'hommes que de femmes. Même si l’on n’a de loin pas encore identifié les causes de cette maladie, on connaît cependant certains facteurs de risque tels que la surcharge pondérale, l’âge (entre 40 et 55 ans), le tabagisme, l’usage de somnifères ou la consommation d'alcool le soir. 

Lorsque le patient ou la patiente présente des apnées du sommeil de degré léger, il suffit parfois de changer de mode de vie. Mais dans la plupart des cas, cela ne suffit pas pour faire disparaître les symptômes. Le traitement de choix consiste alors souvent à porter un masque respiratoire pendant le sommeil. 

La plupart du temps, si la thérapie CPAP est appliquée pendant longtemps, les symptômes disparaissent. Si des problèmes surgissent, ils peuvent être résolus le plus souvent en consultant le médecin ou les spécialistes de la Ligue pulmonaire. 

Source: Ligue pulmonaire suisse